<
 

Reports

cannabis-cup-2014-amsterdam-report-high-times-triple-zero-over-scene-agenda-concert-musique-montpellier

Une semaine à Amsterdam pendant la Cannabis Cup 2013 !!

Triple Zero vous livre sa vision de la Cannabis Cup en novembre 2013 et de la ville d’Amsterdam. Cet article ne fait pas l’apologie du Cannabis mais tente de le remettre dans son contexte, tant économique, que politique, et sous influences musicales.

Allez c’est parti, je viens d’arriver à Amsterdam (que je verrais bien jumelée à Montpellier, pour mille raisons!!) pour la 26ème HIGH TIMES CANNABIS CUP …

cannabis-cup-2014-amsterdam-report-high-times-street-art

mais pas que car ici il y a beaucoup à faire pour un garçon seul ; et contrairement à ce que pense nombre de personnes bien pensante cette ville magnifique n’est pas forcément la cause de nombreuses perversions de ce bas monde.

D’abord il suffit de s’y promener et même de s’y perdre, à pieds, à vélo, en tramway : tout fonctionne.

Et puis, le plus important, c’est de bien connaître l’actualité musicale de la ville et pour mon arrivée je suis gâté : Bonobo est en concert (c’est quand même mieux qu’un DJ set) dans la très belle salle du Paradiso.

Les deux soirs affichent complet mais je réussis à acheter un billet devant la salle, c’est trop cool.  Je m’installe en hauteur, au balcon, la salle est remplie (cela fait très soirée de Gala) & leur magnifique musique est idéale pour se sentier bien; heureux d’être là, à Amsterdam ; la salle applaudit très fort, ils nous offrent 2 bonus, tout en douceur, je peux rentrer me coucher et faire de beaux rêves : merci Bonobo !

cannabis-cup-2014-amsterdam-report-high-times-bonobo

On vous remet deux extraits vidéo pris à Dour Festival l’été dernier (qualité moyenne…), magique Bonobo en live >>

 

 

J-1, demain dimanche a lieu l’ouverture de la Cannabis Cup

J’ai appris dans l’après-midi par Barney lui même que le Barney’s (l’un des plus beaux coffe-shop de la ville) ne participe plus à la Cannabis Cup et à la course au titre de la meilleure herbe du monde (pour mille et une raisons me dira le Boss), dommage car il est l’un des meilleurs breeders au monde (vainqueur en 2010 avec la fabuleuse Tangerine Dream et créateur de l’incroyable Dr Grinspoon).

cannabis-cup-clown

J’occupe mon samedi soir en allant écouter 2 groupes de Los Angeles dans une petite salle très agréable : le Bitterzoet.

je découvre les Growlers et leur style musical inédit : plutôt des ballades avec un chanteur à la voix assez surprenante, c’est un croisement de musique country, de rock psychédélique, de surf, de musique mexicaine, je m’imagine en cowboy sur son cheval, trottant dans la pampa. La salle est remplie, tout le monde est content, je peux aller dormir en attendant demain.cannabis-cup-2014-amsterdam-report-high-times-growlers

Nous sommes dimanche après-midi, je prends la navette pour aller au Roest où se déroule la foire -exposition et les conférences de la Cannabis Cup, je récupère mon Pass pour les festivités et profiter un peu du lieu et ses activités, ce sont d’anciens entrepôts réhabilités pour l’occasion. La Cannabis Cup est ouverte …

cannabis-cup-2014-amsterdam-report-high-times-roest
cannabis-cup-2014-amsterdam-report-hall
C’est aujourd’hui lundi et comme tous les après-midi je me rends au Roest pour y écouter Robert Connel Clarke, universitaire, géographe, ethno-botaniste et légende vivante du Cannabis aux États-Unis. Il présente son livre « Cannabis ; évolution and ethnobotany », c’est un gros pavé très pointu, la nouvelle bible du Chanvre en quelque sorte, il a travaillé près de 20 années sur cet ouvrage, Respect! Lui succède Élise Mc Donough venue présenter son ouvrage « The Art of Cannabis cuisine » … Bon appétit !!!cannabis-cup-2014-amsterdam-report-1

Je peux retourner en ville, direction le mythique Mellkweg pour le concert d’une légende du rap : EL P (membre des terribles Company Flow et Boss du label Definitive JUX).

la salle est moyennement remplie, je fais connaissance de 3 Belges venus spécialement de Bruxelles pour écouter El P, ça mérite un grand respect.
Après une 1ère partie d’un ganja-man dans un style reggae-ragga plutôt cool, EL P déboule sur scène accompagné de l’énorme Killer Mike et leur DJ. Ils jouent leur nouvel album Run the Jewels, c’est du très bon rap, énergique et engagé, El P est toujours bien excité, ça fait plaisir, le concert finit avec Killer Mike dans la fosse où il nous raconte en rappant les années 80 et les politiques menées par cet enculé de Ronald Reagan (ça donne Fuck Ronald Reagan en anglais!) c’est très bon.
cannabis-cup-2014-amsterdam-report-2

cannabis-cup-2014-amsterdam-report-el-p

Killer Mike

cannabis-cup-el-p

El P and me

C’est maintenant mardi, comme d’hab’ je vais à l’exposition, à bicyclette cette fois, et là je ne peux me refuser une petite pâtisserie au Cannabis

que m’offre un sympathique et euphorique néerlandais de chez Serious Seeds : une heure après, je commence à décoller et rejoint Amsterdam pour le concert de Camron et Smif & Wesson, je plane fort, même tros fort et ça devient un peu Amsterdam Parano, heureusement l’expérience parle …

cannabis-cup-2014-amsterdam-report

J’assiste au concert des excellents Smif & Wesson (ils me rappellent les Pharcyde), c’est un bon moment, d’autant plus qu’en plein trip, je m’imagine dans le Melkweg (une ancienne laiterie!!) comme dans le ventre maternel, c’est dire !!!

 

 

 

Camron commence son show mais ça ne me plaît pas, je préfère aller faire un tour dans le quartier rouge avant de rentrer me coucher, dans un état très proche du bonheur total, heureux d’être là : I Amsterdam.

Mercredi c’est le concert des Wailers, la salle est remplie et évidemment sérieusement enfumée (le tabac n’y est d’ailleurs pas autorisé!)

cannabis-cup-2014-amsterdam-report-wailers

Rasta man Vibrations, only positive, le groupe déboule et joue les classiques de Bob Marley, c’est cool mais quand même pas très original. En tout cas, quand je compare la vie ici avec la vie en France, je vois qu’Amsterdam mène largement au score (déjà pour ce niveau de tolérance sur des sujets où en France, c’est carrément la guerre!!).

Nous sommes jeudi et c’est déjà le denier jour de la Cannabis Cup : les participants votent tout l’après midi sur le site de l’exposition, les résultats seront dévoilés le soir même au Melkweg.

Et puis j’assiste encore à un événement, Ben Dronkers, pionnier du Cannabis et fondateur de la Sensi Seed Bank, nous raconte sa vie avec le Cannabis qu’il a largement développé aux Pays-Bas et en Europe avec les graines qu’il produit depuis 30 ans, il est aussi le fondateur de Hempelax, entreprise fabriquant tout un tas de produits à base de Chanvre (de la planche de Snowboard à la voiture de luxe). Il a également créé l’excellent musée du Cannabis à Amsterdam et aujourd’hui à Barcelone (c’est à visiter absolument)) : c’est un honneur de côtoyer & d’écouter  de tels personnages, de plus, pour mettre un peu de piment dans tout ça, il sera interrompu par un policier en civil lorsqu’il se met à offrir de petits sachets d’herbe à tout le monde (car la tolérance hollandaise a tout de même ses limites : personne ne doit avoir plus de 5 grammes sur lui et le prosélytisme n’est pas vraiment toléré, il y 3 – 4 ans c’était une véritable orgie offerte par les professionnels, c’est aujourd’hui moins le cas).

En tout cas, les esprits s’échauffent et Ben Dronkers pique une grosse colère : STOP FACISM.

J’avoue qu’à un moment je commence à croire que ce type est un dingue, qu’il va sortir une arme et nous tirer dessus, heureusement ce n’est pas le cas.


cannabis-cup-conferences

Après cet incident à la Cannabis Cup (le seul à déclarer), le moment est venu pour la cérémonie de remise des prix à tous les vainqueurs : c’est toujours un excellent moment mené avec brio par l’équipe de High Times Magazine.

cannabis-cup-2014-amsterdam-report-ben-dronkers

Les gagnants sont invités à rejoindre la scène du Melkweg et y recevoir leur récompense. Les catégories sont très nombreuses : en ce qui concerne la meilleure herbe, la Rollex Og Kush du Greenhouse ;pour les haschisch Hollandais le Lemon Cristal du Greenhouse l’emporte devant le Shorelinesoventless du Greenplace ; pour le Haschisch importé c’est le Twizzla du Greenplace qui gagne. Côté Sativa, c’est la Tangie de chez Reserva Privada qui est élue et le meilleur stand de l’exposition est pour Big Buddah Seeds devant Devil’s Harvest, de nombreux prix sont encore distribués dans une ambiance digne des Césars ou du festival de Cannes, mais non c’est juste la Cannabis Cup d’Amsterdam !

 

PS : Je suis l’évolution du Cannabis dans nos sociétés depuis 25 ans maintenant et les changements,

je dirais même les progrès, sont considérables (en ce qui me concerne également), il y a encore beaucoup à faire, dans les domaines de la prévention et de l’information en particulier ; bien sûr, notre beau pays a énormément de retard car tout ce qui touche le Cannabis se déroule dans le secret et la clandestinité, la censure et la répression, et paradoxalement c’est en France qu’il est le plus consommé !! De plus, un de mes chevaux de bataille est de faire comprendre que le Cannabis peut et doit se consommer pur sans y associer le tabac, produit beaucoup plus toxique et addictif, dans de nombreux pays, herbe et tabac ne sont naturellement jamais associés, pour le plus grand bien des consommateurs, d’après moi.

Je remarque aussi, après cette 26ème Cannabis Cup, l’incroyable évolution des législations dans le Monde (aux États-Unis principalement et dans beaucoup d’autres pays), un fait très important est également la reconnaissance de cette plante et ses dérivés dans ses usages thérapeutiques nombreux et complexes.
Et je crois que cette plante magnifique commence à prendre sa revanche sur ses très nombreux ennemis, et ce n’est qu’un début car malgré sa diabolisation, elle s’est  répandue (presque) partout sur Terre.
Finalement la nature parvient toujours à ses fin, à nous les êtes humains, de l’utiliser raisonnablement et intelligemment.

cannabis-cup-2014-amsterdam-report-coffee-shop1cannabis-cup-2014-amsterdam-report-high-times-coffee-shop-mellow

Triple Zero

 

Comments

Sign In